Publié le 17/07/2020

L'essentiel sur le photovoltaïque

Pour réduire ma facture d’électricité, je souhaite faire installer des panneaux solaires photovoltaïques, est-ce le bon choix ?

En effet, il est tentant d’utiliser l’énergie solaire disponible en quantité illimité pour réduire la facture électrique et agir pour l’environnement 

Mais qu’en est-il vraiment ? 

 

Avant de parler production d’énergie, il est plus efficace et bien plus rentable de réduire le besoin d’énergie ! Les maîtres-mots sont sobriétés et efficacité ! Cela passe par une bonne isolation, un système de chauffage performant et une consommation raisonnée de l’énergie. 

A noter : mettre des panneaux solaires ne permet en aucun cas de faire des économies d'énergie ! 

  

Passé cette étape on peut se poser la question de produire sa propre électricité. 

  

Tout d'abord de quoi parlons nous ?  

Attention à ne pas confondre avec le solaire thermique qui permet de produire de l'eau chaude et non de l'électricité.

Les panneaux photovoltaïques consistent, par le biais de cellules photovoltaïques, à convertir les rayons du soleil en énergie électrique. Dans notre région, pour que l’installation soit optimale il faut vérifier que l’orientation soit Sud, Sud-Sud-Est ou Sud-Sud-Ouest avec une inclinaison de 35%.

Ainsi la production électrique la plus forte se fait l’été, où les jours sont les plus long et bien évidemment en journée. La période de production ne correspond donc pas à la période où l’on a le plus besoin d’électricité – l’hiver et la nuit pour le chauffage et l’éclairage. 

Soyez vigilant sur le taux de production annuel annoncé. Il faut toujours prendre le temps d’étudier en détails les chiffres annoncés pour s’assurer de la performance de l’installation et de sa rentabilité.

Il existe plusieurs possibilités d’utilisation de l’électricité produite : 

  • L’autoconsommation de cette énergie avec ou sans stockage 
  • La vente d’une partie ou de la totalité de la production 

  

La puissance (ou la capacité de production) d'une installation photovoltaïque s'exprime en Wc ou kWc (Watt-crête ou kiloWatt-crête). C'est une unité qui permet de comparer des panneaux de marques et technologies différentes entre eux, puisque 1 Wc, peu importe la surface ou la technologie du panneau, produira toujours la même quantité d'énergie dans les conditions standardisées : irradiation de 1 000 W/m2, température de module de 25°C et coefficient de masse atmosphérique de 1,5. Ces conditions correspondent approximativement au mois de juin en moyenne montagne dans les Alpes. 

Pour les panneaux les plus courants, 1 kWc correspond à une surface d'environ 10 m2, mais en fonction de la technologie, elle peut varier de 7 à 20 m2. Il est important de se baser sur la puissance-crête et non sur la surface des panneaux comme outil de comparaison entre différents systèmes. 

A noter : en Région Centre-Val de Loire la production moyenne est de 1 100 kWh par kWc installé.

 

Il existe des installations en aérovoltaïque, elles récupèrent la chaleur dégagée par les panneaux photovoltaïques, lorsqu'ils produisent de l'électricité, pour préchauffer de l'air insufflé dans le logement, ou préchauffer l’eau de ballon thermodynamique. Il s'agit d'un complément de chauffage dont les performances et les économies attendues sont très variables. 

Pour en savoir plus sur l'aérovoltaïque

 

Attention au démarchage  

Nombreux sont les démarcheurs qui vous font croire à l’autonomie électrique. Elle est possible mais nécessite un fort travail sur la réduction des besoins électriques, c’est-à-dire pas de chauffage ni de production d’eau chaude sanitaire électrique et le minimum d’appareils électriques. Dans cette optique un stockage de l’électricité produite sera nécessaire. Rares sont les foyers qui y parviennent ! L’intérêt du stockage ou de l’autonomie électrique sera plutôt pour des sites isolés, loin du réseau électrique.

Il est fréquent que le montant des devis soient trop élevés. De manière générale, il faut compter environ 2 à 3 €/Wc pour les petits systèmes de 1 à 9 kWc (pose comprise), en implantation toiture. Ceci est le prix total de votre devis divisé par le nombre de Wc. Ces prix sont indicatifs et varient en fonction de la complexité de chaque site. 

Pour limiter les risques choisissez des installateurs locaux certifiés RGE QualiPV module élec. 

 

Nous vous conseillons de ne signer aucun document sans avoir pris contact avec nous au préalable. 

 

Subventions et aides financières

Seule l’autoconsommation avec revente du surplus ouvre le droit à une prime à l’investissement. Elle est versée progressivement sur 5 ans par le fournisseur d’énergie que vous aurez choisi pour la revente du surplus, le montant de l’aide est fonction de la puissance installée kWc. Par exemple pour 3 kWc installé vous obtiendrez 1 170 € au total soit 234€ / an pendant 5 ans. 

  

L'Etat fixe les tarifs d'achat (et non de rachat) dans le cadre de l'arrêté tarifaire dont les grilles tarifaires sont mises à jour tous les trimestres. 

A noter : c'est l'acheteur obligé qui vous achètera vos kWh au tarif d'achat fixé et qui ensuite les revendra à un tiers ou sur les marchés à un prix qu'il aura négocié au préalable (prix de rachat). 

  

Le Plan Solaire, n’est pas une aide à destination des particuliers. Elle s’adresse à des installations importantes, plus de 100 kWc.   

Il n’existe aujourd’hui aucune aide de la Région ni du Département sur ce type d’installation. 

  

 Les autres solutions pour participer à la production d’électricité renouvelable

1/ Il est tout à fait possible d’intégrer un groupe de citoyens qui se lance dans la production d’électricité renouvelable. Votre participation permettra l’émergence d’une production locale. Un des enjeux de la production de l’électricité est de réduire la distance entre le lieu de production et le lieu de consommation et ainsi établir un maillage du territoire.  

Rapprochez vous de l’association Energie Partagée pour en savoir plus. 

  

2/ Choisir un fournisseur d’énergie renouvelable qui investit dans de nouvelles installations d’énergie renouvelables et locales.

Pour comparer les offres: changeonsdenergie.com/  

  

Pour en savoir plus sur le photovoltaïque : 

Durée de vie 

Aujourd'hui, les fabricants garantissent en général 80% de la puissance initiale après 25 ans. Cela ne signifie pas que l'installation doit être démontée au bout de 25 ans, bien au contraire puisqu'elle reste encore en mesure de produire 80% de sa puissance initiale. La fin de vie reste donc à l'appréciation du producteur, selon ses besoins de production (par rapport à ses besoins de consommation par exemple). Dans les analyses de cycle de vie, la durée de vie généralement admise est de 30 ans, avec 2 renouvellements d'onduleurs (sauf pour les micro-onduleurs plus d'info ici )  

  

Impact environnemental 

L'énergie grise, d'un système photovoltaïque, exprimée en énergie primaire, permet de calculer le temps de retour énergétique, par rapport à l'énergie habituellement utilisée à laquelle se substitue la production photovoltaïque. Il est généralement admis qu’il faut en moyenne 2 à 3 ans à un système photovoltaïque pour produire autant d’énergie qu’il en a fallu pour le fabriquer, cette durée étant fonction de l’ensoleillement.  

Pour en savoir plus sur l'analyse du cylce de vie

 

Recyclage

En France, le seul éco-organisme agréé par les pouvoirs publics pour la prise en charge des panneaux photovoltaïques usagés est la sas PV CYCLE France, créée en 2014. Elle a mis en place un système collectif de collecte et de recyclage et accepte tous les panneaux en provenance du marché français, quel que soit leur marque ou leur technologie.  

Selon PV CYCLE 94,7% des panneaux photovoltaïque sont valorisable, dans le cas de module photovoltaïque à base de silicium cristallin avec cadre en aluminium. 

Pour en savoir plus sur le recyclage